Ce nouvel article aura pour mission de t’expliquer en quoi consiste la méthode “BISOU”, méthode qui devrait te permettre de réfléchir à tes achats avant de passer à l’action. Elle va finalement te forcer à te poser les bonnes questions et a peut être attendre quelques jours avant de décider d’acheter. Et pourquoi pas même de ne pas acheter.

focus photography of person counting dollar banknotes

La méthode BISOU :

B comme BESOIN :

En as-tu vraiment besoin ? As-tu un réel besoin de ce vêtement, objet déco, chaussures, sacs, appareils de cuisine… Est-ce que tu ne l’as pas déjà ? Pourrais-tu faire sans ? Est-ce que quelqu’un l’a et pourrais éventuellement te le prêter. Pose toi cette question là et surtout demandes toi pourquoi tu veux ça. Quelles sont les raisons de cette envie ? Injonction sociale, image de soi sont souvent sous-jacent…

I comme IMMEDIAT :

Cet achat est-il nécessaire là maintenant tout de suite. Est-ce que tu ne pourrais pas noter cette envie et voir dans 4-5 jours si cela reste un besoin important et nécessaire. On achète souvent sous impulsion d’une fièvre acheteuse qu’on a besoin d’assouvir car cela génère un plaisir. Ce plaisir assouvit dans l’immédiat reste finalement bien fade par la suite et n’a comblé aucun besoin réel. Cela recommencera alors régulièrement tel un drogué de ce plaisir fugace.

S comme SEMBLABLE :

N’aurais-tu pas en 5 exemplaires ce petit pull ou ce gilet créant finalement un dégradé de blanc à crème. Ou bien n’as-tu pas ce haut en dentelle en triple exemplaire car la dentelle est un peu différente mais finalement ils se ressemblent… Toi même tu sais, oui oui, j’ai été comme ça aussi !

Tu auras compris l’idée il s’agit de bien réfléchir au vrai besoin de ce nouvel achat.

O comme ORIGINE

D’où vient ces que tu t’apprêtes à acheter ? Comment a t-il été produit, conçu et de quel pays. Dans quelles conditions a t-il été fabriqué ? Des solutions secondaires existent comme la seconde main, les ressourceries, ou encore les marques éco-responsables. D’ailleurs je te parle de consommation responsable dans un autre article que tu retrouveras ici.

U comme UTILE

Ce nouvel achat va t-il me servir souvent, longtemps. Tu vois le truc : est-ce un robot que je vais utiliser trois fois dans l’année, idem pour la brouette ou le dernier objet de bricolage à la mode. Ca n’a pas de sexe que de réfléchir à ses achats. Si la réponse est non, peut-être que la location ou le prêt sont des solutions intéressantes à développer. D’autant plus que la évitera un encombrement certain, qui ne fera que ternir ton bien être au quotidien.

Voilà ! normalement avec tout ça tu devrais réduire considérablement tes achats. Et si tu veux en savoir plus sur l’origine de cette méthode, je te mets le lien vers La salade à tout qui en est à l’origine.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Enregistrer