Je vais vous raconter ici l’étape 2 du développement de notre potager, basé sur les principes de la permaculture, à savoir réaliser ses semis soi-même, vers quels semis s’orienter … etc. J’espère pouvoir t’apporter tous les conseils pour réaliser tes propres semis dans de bonne condition. Et oui nous n’avons pas fait les choses à moitié et on s’est dit que tant qu’à faire de se lancer dans cette aventure potagère, nous allions réaliser nous-même nos semis.

Quels types de graines sélectionner pour tes semis ?

Le tout premier point et néanmoins très important point, c’est le choix des graines que tu vas semer. Et oui! on trouve de tout: De la graine dite traditionnelle, que tu trouves dans les grandes surfaces ou encore dans les magasins de jardinage, à la graine de “récup” de ton voisin, ami, collègue, à la graine bio et la graine paysanne (graine non modifiée, renforcée ou je ne sais quoi d’autres de transformé).

Notre choix s’est naturellement porté sur la graine paysanne car elle n’a pas été modifiée pour fournir le plus beau légume, le plus rond, le plus long, le plus robuste mais sans goût la plupart du temps… et sans apport nutritif vraiment intéressant.

La graine paysanne n’a subi aucun traitement de ce type et n’a pas non plus connu de pesticides en tout genre. Elle peut être réutilisée pour la saison d’après et il n’y aura pas de surprise quant à la variété que tu feras pousser. En effet cela est beaucoup moins vrai avec les OGM. Le fait d’être modifié implique une incertitude quant au prochain fruit que tu récolteras si tu récupères les graines.

Où trouver les graines paysannes ?

Ce types de graines se trouvent sur internet principalement. Tu as par exemple le site très connu de Kokopelli qui te propose ses meilleures graines afin que tu produises tes meilleurs semis. Et puis il y a le site Biau Germe également. Il y a quelques différences dans les semis et le site de Kokopelli est plus commercial je trouve. On sent un peu plus l’influence du “chiffre d’affaires” et de l’économie capitaliste mais tu pourras te faire toi même ton avis.

Pour ma part, nous avons choisi des graines de chez Biau Germe, le site est clair, il y a une explication pour chaque légume choisi concernant déjà le légume en lui-même, puis la période à laquelle tu dois commencer tes semis, la période de plantation et enfin la période de récolte.

Graines Biau Germe

Et maintenant, comment préparer et réaliser tes semis ?

Tout d’abord, pas de beaux semis sans une bonne terre. Ce que j’entends par là, c’est de la terre potagère. Une terre enrichie en nutriments et donc en compost. Vous pouvez la trouver toute prête où vous pouvez la faire vous même avec de la terre végétale et un ajout de compost afin de la nourrir et d’aérer la terre également. Si vous mettez uniquement de la terre végétale, à la première pluie elle sera dure comme du béton!

Il existe plusieurs façons de faire pour préparer vos semis. Soit vous dédiez un bac ou plateau pas très haut et vous y mettez de la terre et ensemencez “à la volée”. Soit vous utilisez des petits pots, où vous y mettez une graine par pot afin de ne pas avoir à repiquer par la suite.

Semis en pots

Ici nous avons utilisé des pots que nous mettrons directement en terre car ils sont biodégradables et nourriront au passage le sol. Le tout est installé dans des bacs afin de faciliter l’arrosage. Arroser semis par semis est fastidieux et abîme par la même occasion la jeune pousse si le jet d’eau est trop important.

Les semis doivent être dans un endroit à température ambiante. En tout cas pas trop froid ni trop chaud. Ici la véranda fait office de serre de Mars à Avril, avant de les mettre en terre.

L’arrosage doit être régulier mais pas d’inondation ! Pour les tomates par exemple, il ne faut pas trop d’eau au risque qu’elles développent des maladies.

Il n’y a plus qu’à patienter et voir la nature se développer sous vos yeux comme par magie ! Salades, Tomates, Haricots, concombre, courgettes, carottes, betteraves, fraises, vous profiterez bientôt de votre travail et quoi de plus gratifiant que de manger votre production !

Si tu cherches des renseignements et approfondir encore le sujet, un site est sympa, c’est celui de Yannick : Au potager bio et je te parle de la permaculture dans cet article également.

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Enregistrer